9 professeurs et chercheurs ont rejoint Sciences Po en septembre 2011

La politique de recrutement des professeurs et des chercheurs est un élément fondamental pour un établissement d’enseignement supérieur spécialisé dans les sciences humaines et sociales car dans ce domaine, la ressource humaine et intellectuelle constitue l’élément central de la production de la valeur scientifique. En 2009, Sciences Po a pris la décision stratégique de créer trente nouveaux emplois de professeurs-chercheurs d’ici à 2013.
Nous avons aujourd’hui le plaisir de vous présenter les 9 enseignants et chercheurs qui ont rejoint Sciences Po depuis septembre 2011. Voir leur profil.

Le contexte politique à six mois de l’élection présidentielle – The political context Six months out from the election

Le contexte politique à six mois de l’élection présidentielle
The political context Six months out from the election TriElec 2012

Résultats du sondage  TNS SOFRES  pour TriElec 2012 : Le contexte politique à six mois de l’élection présidentielle
Results of the TNS SOFRES poll for TriElec 2012: the political context six months out from the presidential election. 

Réalisé les 20 et 21 octobre dernier auprès d’un échantillon de 1009 personnes interrogées par téléphone, ce sondage met en évidence un intérêt renouvelé des Français pour la politique et la campagne électorale. Dans un contexte économique difficile, qui se traduit par de fortes attentes vis-à-vis de l’Etat, François Hollande arrive en tête des intentions de vote. Il devance de loin Nicolas Sarkozy qui rassemble la majorité des sympathisants UMP. Selon l’enquête, François Hollande incarne le mieux le changement devant Marine Le Pen.
Conducted on the 20 and 21 October with a random sample of 1009 people surveyed by telephone, this poll highlights the renewed interest of French people in politics and the election campaign. In a difficult economic context, characterised by strong expectations of the state, François Hollande leads in voting intentions. He far outstrips Nicolas Sarkozy, who leads among UMP supporters. According to the poll, François Hollande beats Marine Le Pen as preferred agent of change.

Sur le site de TriElec http://www.trielec2012.fr/ vous trouverez les résultats de cette enquête et les analyses.
You can find the results of this survey and related analysis at the TriElec websitehttp://www.trielec2012.fr/.

Le panel électoral français

Le panel électoral français : 6.000 électeurs interrogés par le CEVIPOF et ses partenaires en dix vagues d’interrogations de novembre 2011 à mai 2012

Le Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF), Le Monde, la Fondapol et la Fondation Jean Jaurès se sont associés à IPSOS/Logica Business Consulting, pour interroger un panel de 6 000 personnes inscrites sur les listes électorales et représentatives de la population française de plus de 18 ans.
Dix vagues d’interrogations sont programmées entre novembre 2011 et mai 2012, elles sont complétées d’entretiens individuels semi-directifs afin de comprendre en temps réel le cheminement des décisions électorales en soulignant certains de ses aspects : abstention, volatilité, mobilisation des électorats, influence des images et des médias, etc.

Accéder au panel

Etienne Wasmer a reçu le Prix Wolowski – Étienne Wasmer has been awarded the prestigious Prix Wolowski

Etienne Wasmer a reçu le Prix Wolowski de l’Académie des Sciences Morales et Politiques pour son ouvrage Principes de microéconomie.
Étienne Wasmer has been awarded the prestigious Prix Wolowski by the Académie des Sciences Morales et Politiques for his book Principles of Microecnomics (Pearson, 2010).

Ce manuel avait déjà reçu en 2010 le prix du meilleur livre destiné aux étudiants en économie et publié par un économiste français, délivré par l’Association française de science économique. Ce prix est décerné tous les quatre ans alternativement à un ouvrage de législation et à un ouvrage d’économie politique. Voir la présentation de l’ouvrage sur le site de l’éditeur, avec l’accès au site compagnon et interactif : plans des chapitres, figures, corrigés des exercices, diaporama.
This manual already received the 2010 Prize for the best book for economics students published by a French economist, awarded by the Association française de science économique. The Prix Wolowski is awarded every four years alternatively to a work on legislation and a work on political economy.

Étienne Wasmer est professeur au département d’économie de Sciences Po. Il enseigne la microéconomie et l’économie du travail. Il est spécialisé dans l’économie du travail, la théorie de la prospection d’emploi, les discriminations et le capital humain. Nommé en 2004, il reçoit le Prix du meilleur jeune économiste de France décerné par le journal Le Monde et le Cercle des économistes en 2006, prix partagé avec Thierry Mayer, également chercheur à Sciences Po. Voir ses publications.

La solitude de l’isoloir : les vrais enjeux de 2012

La solitude de l’isoloir : les vrais enjeux de 2012, Pascal Perrineau et Luc Rouban (dir.)
Autrement, Frontières, Novembre 2011

L’ouvrage analyse les grands enjeux sociopolitiques de l’élection présidentielle de 2012 en les plaçant dans leur contexte national et international. Il analyse les transformations récentes de l’électorat (l’abstention, le vote en faveur du Front national, le poids des valeurs dans le choix électoral, la montée en puissance de la revendication écologiste) comme les nouvelles controverses politiques ou les facteurs de changement de la société française auxquels seront confrontés les candidats comme les programmes : le devenir de la laïcité, la réforme de l’État, le vieillissement de la population, la politique de l’emploi, la question de la sécurité, le poids de la protection sociale, les déficits budgétaires et la crise financière. L’ouvrage permet de situer chaque enjeu dans le contexte politique en mesurent la possibilité de solutions alternatives et de changement politique réel après 2012. En savoir plus.

Pascal Perrineau est professeur des Universités à Sciences Po. Il dirige le CEVIPOF. Il est spécialiste de la sociologie électorale, de l’extrême droite en France et en Europe ainsi que des nouveaux clivages à l’œuvre dans les sociétés européennes.Voir ses publications.

Luc Roubanest directeur de recherches CNRS au CEVIPOF. Ses recherches portent principalement sur les transformations du secteur public en Europe et plus particulièrement sur les mutations de la fonction publique et la réforme de l’État. Voir ses publications.

En quoi les Français ont-ils confiance aujourd’hui ?

Baromètre de la confiance politique.

Le CEVIPOF a lancé, en partenariat avec l’Institut Pierre Mendès France et le Conseil économique, social et environnemental, son Baromètre de la confiance politique. Nous avions constaté lors de nos enquêtes pré-électorales de 2006-2007 le rôle central de la confiance politique dans la dynamique de la campagne et des choix électoraux de l’élection présidentielle de 2007. La confiance et ses évolutions sont au cœur de la compréhension de l’opinion. L’affaissement de la confiance politique dans les récentes années, le retour d’une méfiance généralisée et la situation souvent exceptionnelle de la France par rapport à ses voisins européens nous ont conduits à construire un instrument régulier de mesure de la confiance politique.

La première vague de l’enquête, réalisée entre le 22 décembre et le 30 décembre 2009, a montré l’intéressante distinction qu’opéraient les personnes interrogées : elles manifestent, s’agissant de leurs situations personnelles, une relative confiance dans l’avenir. En revanche, leur opinion est sévère vis-à-vis du fonctionnement de notre démocratie et pessimiste face à l’avenir de notre pays.

La deuxième vague de l’enquête, réalisée entre le 7 et le 22 décembre 2010, cherche à répondre à la question de savoir en quoi les Français ont-ils confiance aujourd’hui ?

Cette deuxième vague est l’objet des analyses rassemblées dans un Cahier du CEVIPOF : La confiance dans tous ses états, les dimensions politique, économique, institutionnelle, sociétale et individuelle de la confiance.

La troisième vague de l’enquête, réalisée entre le 27 septembre et le 13 octobre 2011, établit le niveau de confiance politique des Français à la veille des séquences électorales de 2012. Les résultats de l’enquête sont particulièrement instructifs de la confiance personnelle et dans la société, dans les institutions et dans le personnel politique, et enfin des attitudes politiques des Français.

Contribution à l’étude des circulations culturelles transnationales

Tel est le thème du dossier du dernier numéro de la revue numérique du Centre d’histoire de Sciences Po, Histoire@Politique. Politique, culture, société.
Coordination : Emmanuelle Loyer, Laurent Martin et Marie Scot

Accéder au numéro

Sommaire du dossier

  • Introduction : Contribution à l’étude des circulations culturelles transnationales
  • Faire école : les alumni universitaires indiens de la London School of Economics
  • La circulation transnationale du livre : un instrument de la guerre froide culturelle
  • L’Unesco : une plate-forme pour les circulations transnationales de savoirs et d’idées (1945-1980)
  • Contribution à l’analyse de la circulation internationale des idées : le «moment 1900» de la philosophie française et la philosophie pragmatiste américaine
  • Le polycentrisme des marges. Les « filières » belge et québécoise d’importation de la philosophie politique étasunienne contemporaine en France

The Habitele project (“Habitele: wearable digital identities”) has been selected by the ANR

The Habitele project (“Habitele: wearable digital identities”) has been selected by the ANR committee of the call “sociétés innovantes”

The project is lead by Sciences Po Centre d’Etudes Européennes (Dominique Boullier, project leader) with a partnership in Computer Sciences with Telecom Paris Tech (Artur Hecker’s team).
The project aims to test a theoretical framework labelled “Habitele” by Dominique Boullier. This neologism seeks to account for the anthropological transformation we are experiencing, as two thirds of human beings have become equipped with a mobile phone (5.2 billion subscriptions, i.e. approximately 4.5 billion individual users, as of December 2010). The “connected being” status changes our mood, due to an alert state of mind; our everyday interactions in everyday life, based on awareness more than presence; and our coordination skills, because of traceability. But it also offers the opportunity of switching between social worlds we are affiliated to, whether it be sociodemographic features or peculiar tastes that connect us to an ephemeral community. We inhabit a new “personal data ecosystem”, which we call “Habitele”. Habitele is used to label the various distant connections with various social worlds that we are able to handle by carrying devices (phone, credit cards, IDs, keys and access cards) and traces (social networks and other online activities) that keep us in touch with these worlds. Henceforth, the mobile phone is rapidly merging all these affiliations, traces and access into one device, which is carried close to the body. IDs in the cloud and permanent bodily access are what make the mobile phone a universal terminal (and not the PC): our digital identities become wearable, as a new envelope. This general framework will be assessed through a carefully designed empirical investigation: indepth interviews (500 x 2), 45 case studies of typical use, data collection of personal behaviour (through automated extraction from the device), and mapping of connected social worlds. The international comparison is an important ambition of the project and it will involve France, UK, USA, Canada, Brazil, Tunisia, Nigeria, India, Korea. On the telcos and providers’ end, we will design a sociological experiment to test the propagation of (fake) personal data in violation of contractual limitations. Telecom Paris Tech expertise will be required on these privacy issues but the medialab will also contribute to the project.

A publicly accessible blog has already collected some relevant information about these issues: http://habitele.blogspot.com/

The project benefits of a funding of 434 000 euros, 2012-2013.