Elections 2012 – Suivez la recherche de Sciences Po en temps réel – Keep up with Sciences Po’s research in real time

Découvrez « Elections 2012 » le site et la page Facebook qui regroupent toutes les analyses, les enquêtes et les outils développés par la recherche de Sciences Po : enjeux électoraux, politiques publiques, sondages…

Check out Sciences Po’s « Elections 2012 » website and Facebook page, which pull together all the election-year analysis, studies and tools developed by our researchers, including discussion of the key issues, polls and many other items.

Pierre-André Taguieff publie « Le nouveau national-populisme »

Le nouveau national-populisme
Pierre-André Taguieff
CNRS Editions, janvier 2012

Tenus à l’écart du pouvoir politique par une stratégie défensive recourant à la diabolisation, les nouveaux populismes identitaires ou protestataires sont voués à corrompre les démocraties représentatives de l’intérieur. Ils représentent pour elles un défi qu’elles doivent relever avec lucidité et courage.

Parmi les échos dans la presse :

Dans Le Monde des livres, 9 février 2012.
« Expert de ce qu’il a défini comme un « style politique », qu’il observe et analyse depuis plus de trente ans, l’auteur présente, dans ce texte court et incisif, une caractérisation des nouveaux partis populistes européens. Il propose d’« apprivoiser » le néopopulisme en acceptant de discuter avec lui, plutôt que de s’épuiser à le diaboliser sans parvenir à le réduire »

Philosophe, politologue et historien des idées, Pierre-André Taguieff est directeur de recherche au CNRS, rattaché au Centre de recherche politique de Sciences Po (CEVIPOF). Ses domaines de recherche vont du racisme et de l’antisémitisme au nationalisme, au populisme et à l’eugénisme. Il a aussi publié des études sur l’idée républicaine et le devenir de la démocratie, les problèmes posés par le multiculturalisme et le communautarisme, la question du pluralisme, les interprétations de l’histoire, l’idée de progrès, la bioéthique et le mythe du complot mondial. Voir ses publications.

Yann Algan & al. publient « La fabrique de la défiance…et comment s’en sortir »

La fabrique de la défiance …et comment s’en sortir
Yann Algan, Pierre Cahuc, André Zylberberg
Albin Michel, février 2012

Hiérarchie, inégalités et défiance : telle est la véritable devise de la société française ! Hiérarchisée à l’excès, élitiste, conflictuelle, cette organisation de notre société mine les relations sociales mais aussi la confiance en l’avenir et la croissance. Diffusée à l’ensemble du corps social (entreprises, salariés, partenaires sociaux, Etat…), cette logique empêche pour l’instant la France de sortir de l’engrenage du déclin annoncé. Depuis 10 ans, ses effets pervers sont accentués par le manque de transparence du gouvernement, de capacité intégratrice du système scolaire et la mauvaise qualité des relations sociales. Autant d’entraves à l’économie française. Pourtant, le déclin n’est pas une fatalité : les nombreuses réformes menées à l’étranger offrent des pistes  pour sortir de l’ ornière. Voir le site web consacré à l’ouvrage.

Cet ouvrage s’appuie en grande partie sur les résultats du projet de recherche TRUST, financé par un ERC Starting Grant attribué par the European Research Council à Yann Algan.

Parmi les échos dans la presse :

Le livre du jour, Le Monde, 8 février 2012 -  Cinq ans après la sortie de leur premier livre commun, La Société de défiance (Ed. Rue d’Ulm, 2007), salué par la critique, Yann Algan et Pierre Cahuc revisitent, avec leur confrère André Zylberberg, le pessimisme français. A partir des résultats d’une série d’enquêtes internationales comme le World Values Survey ou européennes comme l’European Social Survey, et des travaux de recherche en sciences humaines les plus récents sur le capital social, les auteurs insistent sur l’ampleur du mal-être des Français, qui « grandit »….Lire la suite

Sur France Culture, dans Rue des écoles, 8 février 2012. Ecouter.

Yann Algan est professeur d’économie à Sciences Po.

Pascal Perrineau publie « Le choix de Marianne pourquoi, pour qui votons-nous ? »

Le Choix de Marianne : pourquoi, pour qui votons-nous ?
Pascal Perrineau
Fayard, Février 2012

Les Français vont bientôt se rendre aux urnes pour élire le président de la République. Leur choix sera l’expression de plusieurs fractures (ou « clivages ») qui traversent la société française. Certaines sont anciennes et ne mettent plus toujours aujourd’hui en scène un affrontement politique lisible et fort : l’affrontement biséculaire de la droite et de la gauche, le conflit des classes sociales ou encore la partition politique des territoires. D’autres sont plus neuves mais ne parviennent pas encore à faire naître des oppositions politiques claires : les conceptions antagonistes de l’Europe et de son avenir, les lectures divergentes de la crise économique et de la mondialisation, le choc des valeurs ou des cultures.

Cliquez sur l’image pour voir la vidéo
Pascal Perrineau est professeur des Universités à Sciences Po. Il dirige le CEVIPOF devenu, en janvier 2004, le Centre de recherches politiques de Sciences Po. Ses recherches portent principalement sur la sociologie électorale, l’analyse de l’extrême droite en France et en Europe ainsi que sur l’interprétation des nouveaux clivages à l’œuvre dans les sociétés européennes.  Voir toutes ses publications.

Gilles Kepel publie « Quatre-vingt-treize » et « Banlieue de la République »

Les banlieues seront l’un des grands enjeux de la campagne présidentielle. En publiant Quatre-vingt-treize et Banlieue de la République, relation d’une enquête approfondie menée entre 2010 et 2011 en Seine Saint-Denis, Gilles Kepel s’interroge sur la participation de l’Islam de France à la construction identitaire de notre société plurielle et explore les voies d’un débat politique central pour la France de demain.

En savoir plus sur  « Banlieue de la République. Société, politique et religion à Clichy-sous-Bois et Montfermeil »

En savoir plus sur « Quatre-vingt-treize »

Parmi les échos dans la presse:

Dominique Reynié présente son ouvrage « Populismes, la pente fatale » pour lequel il a reçu 2 prix

Dominique Reynié, professeur des Universités à Sciences Po et chercheur au CEVIPOF, a reçu le prix de livre politique et le prix des députés pour son ouvrage « Populismes, la pente fatale » (Plon), décernés au Palais Bourbon à l’occasion de la  21e édition de la journée du livre politique organisée par Luce Perrot, présidente de Lire la politique.

Lire une interview de Dominique Reynié qui répond aux questions suivantes : A quoi ressemble le populisme européen actuel et quels sont les facteurs qui favorisent sa forte poussée ? Le populisme européen est-il une fatalité ? Marine Le Pen au second tour des prochaines élections présidentielles, vous y croyez ?

Jeanne Lazarus publie L’épreuve de l’argent

L’Epreuve de l’argent
par Jeanne Lazarus

Calmann Lévy, janvier 2012

Les relations entre banquiers et clients, parfois violentes, souvent méfiantes, sont fondées sur des contradictions profondes venant de deux définitions de ce qu’est la banque : une institution sociale assurant un service public ou un espace marchand poursuivant des buts uniquement monétaires.

Les banques françaises ont entamé dans les années 1960 un tournant commercial qui a transformé leurs modes de recrutement, leur management et les services proposés aux clients. En savoir plus.

Jeanne Lazarus est chargée de Recherche CNRS au Centre de sociologie des organisations de Sciences Po. Sociologue, elle travaille sur l’éducation financière et plus globalement, sur l’influence de la finance sur les modes de gestion au quotidien. Voir ses publications.

The International Encyclopedia of Political Science published by B.Badie & al. has been awarded

The International Encyclopedia of Political Science published by Bertand Badie, Dirk Berg-Schlosser and Leonardo Morlino (eds.) has been awarded an Honorable Mention for the Dartmouth Medal. Established in 1974, this medal honors the creation of a reference work of outstanding quality and significance. Dartmouth Medal Honorable Mention certificates may also be presented. More information about the Dartmouth Medal.

About the Encyclopedia : With entries from leading international scholars from around the world, the International Encyclopedia of Political Science provides a definitive, comprehensive picture of all aspects of political life, recognizing its theoretical foundations and including empirical findings from across the globe. The eight volumes examine all the main subdisciplines of political science and include coverage of comparative politics, epistemology, political economy, political sociology, and international relations.  Readers will find theoretical and empirical background on other important issues such as global security, the relationship between religion and the state, and political issues related to gender and race/ethnicity. The International Encyclopedia of Political Science provides an essential, authoritative guide to the state of political science at the start of the 21st century and for decades to come, making it an invaluable resource for a global readership, including researchers, students, citizens, and policy makers. The Encyclopedia is available on-line

A number of contributors are researchers or professors at Sciences Po.
Bertrand Badie holds graduate degrees from Sciences Po, the Institut des Langues Orientales and the University of Paris I. Ph.D. in political science from Sciences Po (1975); Full Professor (Professeur agrégé) of political science since 1982. He was director of the Presses de Sciences Po from 1994 to 2003; director of the Rotary Center for International Studies in Peace and Conflict Resolution at Sciences Po between 2001 and 2005. Currently, he is the head of the Research Master’s in International Relations and of the Doctoral Program in Political Science of International Relations at Sciences Po.