Dominique Boullier publie « Opinion mining et ‎Sentiment analysis : méthodes et outils »

Sentiment Analysis. Image de couvertureOpinion mining et ‎Sentiment analysis : Méthodes et outils

par Dominique Boullier et Audrey Lohard
Open Edition Press, mars 2012

L’ « opinion mining » est en passe de devenir une véritable industrie, tout aussi stratégique que celle des sondages. Les promesses avancées sont impressionnantes : la puissance de calcul des outils informatiques permettrait de suivre toutes les évolutions de l’opinion sur le web en temps réel, quel qu’en soit le volume. Plus encore, les capacités de traitement linguistique permettraient de détecter les tonalités de tous les verbatims recueillis, grâce aux méthodes dites de « sentiment analysis ».
L’état de l’art des offres commerciales et technologiques présenté dans cet ouvrage rend compte de cette effervescence mais en souligne aussi la démesure, en veillant à distinguer les résultats réels des slogans promotionnels quelquefois trompeurs.
L’ouvrage écrit par des chercheurs du médialab de Sciences Po, laboratoire spécialisé dans le traitement des masses de données disponibles sur le web pour les sciences sociales, permet aussi de resituer l’intérêt de ces nouveaux moyens techniques pour la recherche, dans le cadre de ce qu’on appelle désormais les « humanités numériques ».
Enfin, soucieux de permettre à chaque lecteur de prendre en main ces outils, certes puissants mais aux limites de validité bien réelles, les auteurs décrivent pas à pas toutes les phases d’un projet mobilisant les méthodes d’opinion mining, en précisant les pièges et les impératifs d’intervention de l’expertise humaine, toujours nécessaire.
Largement illustré, cet ouvrage devrait encourager les chercheurs, les professionnels de l’opinion et du marketing tout autant que les informaticiens et spécialistes des « web studies » à échanger pour faire progresser ces outils communs. En savoir plus.

Dominique Boullier est professeur des Universités en sociologie à Sciences Po, il est coordonnateur scientifique du médialab avec Bruno Latour et membre du Centre d’Études Européennes. Il est par ailleurs diplômé de linguistique et HDR en sciences de la communication.Ses travaux portent depuis 30 ans sur les usages du numérique, sur les technologies cognitives, sur les politiques des architectures techniques et sur la réception des médias par les publics (les conversations télé, les publics des événements urbains, les réseaux sociaux). Il a créé plusieurs laboratoires des usages qui participent au développement des humanités numériques.

Christophe Jaffrelot publie « Politique et religions en Asie du Sud : Le sécularisme dans tous ses états ? »

Politique et religions en Asie du Sud
Le sécularisme dans tous ses états ?
Christophe Jaffrelot & Aminah Mohammad Arif (eds.)
Éditions de l’EHESS, Février 2012
Rares sont les ouvrages dévolus au lien entre le politique et le religieux qui comparent les différentes communautés religieuses et les différents pays d’Asie du Sud. Historiens, sociologues, anthropologues et politologues comblent ce fossé en étudiant l’importante sécularisation des institutions.

Ce numéro de « Purushartha » s’attache à comparer les relations qu’entretiennent politique et religion(s) en Asie du Sud . Le sujet, tel qu’ il est abordé, revêt un intérêt particulier pour trois raisons principales. Premièrement, il traite d’une région où le processus de sécularisation n’a pas eu la même ampleur qu’en Occident.
Deuxièmement, la zone abrite toutes les grandes religions du monde et permet donc de tester la part des variations revenant à la culture. L’islam domine dans trois pays (Pakistan, Bangladesh et Afghanistan), l’hindouisme dans deux autres (Inde et Népal) tandis que le bouddhisme joue un rôle prépondérant à Sri Lanka et important au Népal et en Inde. Quant à la minorité chrétienne, elle est présente presque partout.
Enfin, la diversité des trajectoires suivies par les régimes sud-asiatiques dans leur rapport à la religion offre une large palette à la comparaison.

Christophe Jaffrelot is CNRS research director at CERI where he served as director from 2000 to 2008 and teaches South Asian politics and history. Arguably one of the world’s most respected writers on Indian society and politics, he has published many works, including The Hindu Nationalist Movement and Indian Politics, 1925 to the 1990sIndia’s Silent Revolution: The Rise of the Lower Castes in North India; and Dr. Ambedkar and Untouchability: Fighting the Indian Caste System. See his publications.