Une pédagogie innovante

À la jonction des courants de pensée les plus stimulants, SPEAP entend rompre les isolements disciplinaires et dépasser les fractures artificielles entre arts et sciences, théorie et pratique, universitaires et professionnels, recherche et prise de décision.

Au croisement des sciences sociales, de l’art et de la politique

SPEAP est le premier cursus mêlant à parité les arts et les sciences sociales. L’objectif est de confronter les spécialistes de ces dernières, mais aussi des praticiens du secteur public ou privé, aux caractéristiques et méthodes des formations artistiques et, inversement, d’offrir aux artistes une formation de haut niveau en sciences sociales.

Il ne s’agit cependant réellement ici ni de science, ni de politique, ni d’art. Ces disciplines ne sont en effet pas étudiées les unes après les autres. Elles convergent, autour d’objets communs, dans un ensemble d’enseignements, d’expériences pédagogiques et de dispositifs de travail inédits, relevant à la fois d’approches scientifiques et artistiques, les deux étant pensées non pas parallèlement mais ensemble et collectivement.

Qu’ils soient étudiants ou intervenants, ce qu’ils savent déjà nous importe ainsi bien moins que le trajet que nous ferons ensemble. C’est pourquoi la formation repose sur de nombreuses interactions, des moments de réflexion et d’échanges, de désaccords aussi, celui-ci faisant partie de l’identité de SPEAP.

Un laboratoire d’expérimentation

SPEAP est un laboratoire d’expérimentation scientifique, artistique et pédagogique, qui s’inscrit dans la tradition pragmatique – au sens de ce mouvement illustré, essentiellement aux États-Unis, par les travaux de William James, Walter Lippman et surtout John Dewey, et par leurs émules contemporains.

Ici, de jeunes professionnels d’horizons divers confrontent leurs savoirs et méthodes sur des problématiques concrètes posées par la société, mettent leur certitude à l’épreuve de la réalité, échangent, doutent, tâtonnent, découvrent et réfléchissent aux conséquences de leurs interventions.

L’enjeu est de parvenir à observer, à rendre compte, à explorer en commun comment il est possible de créer un espace public partageable et de nouvelles formes d’expression pour des questions politiques, économiques, écologiques et/ou scientifiques, et nécessairement controversées.

 

Formation unique et originale, de niveau master, SPEAP veut expérimenter une nouvelle façon de travailler, mêlant arts, sciences sociales et politique, et reposant sur quatre idées fortes :

- associer de jeunes professionnels, chercheurs en sciences sociales, artistes ou cadres issus des milieux culturels et politiques,

- leur offrir un ensemble d’expériences pédagogiques, théoriques et pratiques, relevant à la fois des sciences sociales et des arts, les deux disciplines étant abordées non pas parallèlement mais ensemble,

- leur permettre de réfléchir et d’interagir avec des personnalités scientifiques et artistiques, françaises et étrangères, parmi les plus novatrices et stimulantes,

- les faire travailler de façon pragmatique sur des projets répondant à des commandes et dans lesquels artistes et scientifiques participent ensemble à l’analyse de problèmes sociaux et politiques concrets.

SPEAP entend ainsi explorer de nouvelles formes de représentation des enjeux contemporains les plus vifs et, ainsi, contribuer à la composition d’un monde commun et d’un espace public partageable.

SPEAP fait également le pari qu’une telle formation favorisera des carrières d’excellence, en permettant à ses participants de se confronter à d’autres disciplines, d’élargir leurs compétences et de faire des rencontres porteuses de sens.