Images du globe : histoire et sociologie politiques de ses représentations publiques Napoléon I er et Pitt, globophages - Images du globe : histoire et sociologie politiques de ses représentations publiques
 
 

Napoléon I er et Pitt, globophages

14 novembre 2010 par dcolas

Au Louvre et aux Tuileries on trouve une multitude d’affirmations de la grandeur impériale, certains datent du premier empire (par exemple les frontons des ailes sud et nord de la Cour carrée), d’autres du second empire soit par sa propre célébration soit pour celle retrospective de l’oncle par la neveu. Mais on sait qu’avant le retour des Bonaparte au pouvoir la monarchie française a organiser le culte du grand homme.

Pour un moment abandonnons les statues et le sculptures dans l’espace public qui ne peuvent jamais être des monuments dressés contre l’Etat, la Nation ou la Religion officielle. Ce sont donc ailleurs que l’on trouve des globes objets de satires, de moqueries, souvent sur le papier (et aujourd’hui sur internet) support plus fragile mais à la diffusion facile de l’esprit de critique.  On a vu un usage polémique de la catastrophe écologique menaçante (page de mars 2009 ). Voici un exemple, connu, de Napoléon non pas en protecteur des arts et lettres, en créateur d’un nouvel ordre juridique ou en héros militaire, mais en ogre.

James Gillray, “Pitt and Napoleon carving up the plum pudding of the world: Continental Europe for Napoleon, the oceans for Pitt”

According to Wright & Evans, Historical and Descriptive Account of the Caricatures of James Gillray (1851), p. 240, « The new Emperor, and his opponent the English Minister, helping themselves—one taking the land, the other the sea. On the overtures made by the new Emperor for a reconciliation with England in the January of 1805. » (Source article Gillray dans Wiképedia)

 
 
 

Laisser un commentaire