Eglise Notre-Dame des Doms à Avignon : une collection de globes

11 janvier 2011 par dcolas

L’église des Doms est un élément de l’ensemble que constitue le Palais des Papes à Avignon, légèrement au nord du grand bâtiment bien connu par le festival de théâtre qui se déroule dans sa cour d’honneur.  Cette église, maintenant la cathédrale d’Avignon date du XIIe siècle mais a subi de nombreuses modifications  :  pour ce qui nous intéresse ici les trois plus importantes sont la construction d’un calvaire devant le bâtiment au XIXe siècle, l’érection d’une statue de la vierge sur son toit en 1859 et la dépose en 1960 des fresques du porche par Simone Martini exécutées vers 1340.

Eglise Notre Dame des Doms, Avignon. A droite le « Palais des Papes » (Cliché D.Colas)

Simone Martini,  » Le Christ rédempteur en gloire »

La dépose des fresques de Simone Martini, qui se trouvaient sur le porche de l’église, a  fait apparaitre deux éléments distincts : la couche préparatoire sur mortier (ou sinopie) et la fresque elle-même avec ces couleurs. Cet ensemble est maintenant abrité dans le Palais des Papes. On y distingue très bien la figure du Christ qui bénit de la main droite et tient un globe de la gauche

Simone Martini, " Le Christ rédempteur en gloire", fresque, vers 1340, porche église Notre-Dame des Doms, Avignon, maintenant dans le Palais des Papes (Cliché D.Colas)

Simone Martini, sinopie de la fresque " Le Christ rédempteur en gloire", vers 1340, église église Notre-Dame des Doms, Avignon, maintenant dans le Palais des Papes(Cliché D.Colas)

Le Calvaire devant Notre-Dame des Doms

Mais Notre-Dame des Doms a vu d’autres globes installés autour d’elle et, notamment les plus curieuses des orbes crucifères trouvées jusqu’à maintenant (janvier 2011) car fixées comme ornement des quatre réverbères disposées dans le calvaire qui a été installé devant l’église au milieu du XIXe siècle.

Calvaire devant Notre-Dame des Doms, Avignon, (Cliché D.Colas)

Calvaire Calvaire devant Notre-Dame des Doms, Avignon, (Cliché D.Colas)

Calvaire devant Notre-Dame des Doms, Avignon, détail, (Cliché D.Colas)

Calvaire devant Notre-Dame des Doms, Avignon, (Cliché D.Colas)

La Vierge patronne d’Avignon sur la tour de Notre-Dame des Doms

Une statue de la Vierge en plomb, pesant plusieurs tonnes, a été placée sur la tour de Notre-Dame des Doms en 1859, en plein période de culte marial dans l’Eglise catholique. La Vierge est debout sur un globe doré comme elle. Du point de vue de l’histoire des représentations du globe dans la chrétienté on voit qu’ici la Vierge se trouve dans une position du même type que celle de Dieu le père dans certaines représentations médiévales et l’on remarque que comme lui elle a les pieds nus. En même temps le globe sur lequel elle est érigée est comme fait d’éléments disjoints, tels des pierres. Au moment où cette statue a été installée la fresque de Simone Martini montrant le Christ tenant le globe était toujours visible (elle n’a été démontée pour être mise à l’abri qu’en 1960), de même qu’une image de la vierge avec l’enfant. (Ces photos ont été prises un jour après celles qui sont montrées plus haut : le changement de lumière est un effet du mistral).

Statue de la vierge sur la tour de Notre-Dame des Doms, Avignon,

La sphère sous les pieds nus de la vierge au sommet de la tour de Notre-Dame des Doms, Avignon

L’intérieur de Notre-Dame de Doms

L’intérieur de Notre-Dame des Doms comprenant deux éléments remarquables pour notre sujet. Tout d’abord un vitrail, qui doit dater du XIXe siècle et on l’on voit Constantin Ier portant une orbe crucifère, ce qui n’est pas un modèle iconographique issu de l’antiquité mais une construction conceptuelle où le symbole de l’Eglise universelle est mis dans la main du premier empereur à s’être convertie au christianisme et à côté de lui Charlemagne, autre grande figue d’empereur chrétien.

Charlemagne et Constantin (portant une orbe crucifère), vitrail, nord, église Notre-Dame des Doms, Avignon (Cliché D.Colas)

Enigmatique, pour l’instant, sur le mur de l’abside en hauteur une fresque (dont j’ignore tout) qui représente Dieu le père avec un globe et il semble qu’en dessous se trouvent des figures peu faciles à interprétér. Le moment de ma visite (1er et 2 janvier 2011) ne m’a pas permis de trouver des informations supplémentaires ni une certitude sur le sens de cette fresque qui, tout cas, est certainement médiévale.

Eglise Notre-Dame des Doms, Avignon, fresque, tambour de la coupole, a gauche la vierge en prière, au centre Dieu le père (Cliché D.Colas)

Eglise Notre-Dame des Doms, Avignon, tambour de la coupole de l'abside (Cliché D.Colas)

 
 

2 commentaires pour “Eglise Notre-Dame des Doms à Avignon : une collection de globes”

  1. CHARVET Jean-Louis dit :

    la fresque « énigmatique » dont vous parlez est du XIX° siècle et l’oeuvre d’achille devéria; vous pouvez consulter avec profit l’important ouvrage que le chanoine bréhier a consacré à notre dame des doms il y a environ 10 ans
    cordialement
    jlc
    jlcharvet.over-blog.com

  2. Majde dit :

    Pourquoi la vierge des dômes à une couronne d’étoiles?

 

Laisser un commentaire