Agnès van Zanten publie « Les politiques d’éducation »

Cet ouvrage fait le point sur les acteurs et les motivations d’évolution des politiques d’éducation. Ces politiques concernent près de 15 millions d’élèves et d’étudiants, plus de 800 000 enseignants et environ 260 000 membres du personnel administratif, technique, d’éducation et de surveillance, de la maternelle à l’Université, et s’appliquent à une grande variété de domaines, de la formation des enseignants à l’évaluation des apprentissages des élèves.
Les missions assignées au système scolaire se multiplient en même temps que les critiques à son encontre. Les réformes se succèdent, laissant pourtant le sentiment d’une inertie profonde des structures et des pratiques. Comment comprendre alors l’action publique dans le domaine si familier et néanmoins si complexe de l’éducation ? En analysant les idées et valeurs qui orientent les choix éducatifs, les instances qui participent à leur élaboration, ainsi que les différents acteurs qui les impulsent et les mettent en œuvre, ce livre offre une grille de lecture rigoureuse et pertinente des intentions et des réalisations. En savoir plus.

Agnès van Zanten est directrice de recherche CNRS à l’Observatoire sociologique du changement (OSC). L’essentiel de ses recherches est consacré à l’analyse des politiques et des pratiques de l’éducation. Voir ses publications.

Bertrand Badie publie « La diplomatie de connivence, les dérives oligarchiques du système international »

La diplomatie de connivence, Bertrand BadieLa diplomatie de connivence, Les dérives oligarchiques du système international
Bertrand Badie
La découverte, mai 2011
Depuis la chute du Mur de Berlin, le système international est devenu une sorte d’énigme, que les spécialistes peinent à décrypter et qualifier. Vit-on désormais dans un monde  « post-bipolaire » – selon une catégorie héritée du passé -,
 » unipolaire » – ce que dément l’impuissance américaine – ou « multipolaire  » – alors que les puissances moyennes démontrent une faible attractivité ?
Derrière ce flou terminologique se dissimule une continuité profonde : la prétention des plus « grands », formalisée à partir de 1815 à travers une « diplomatie de concert », à se partager le pilotage du monde. On retrouve aujourd’hui cet entêtement oligarchique dans les nouveaux « directoires du monde » que seraient le G8 puis le G20, qui renouvellent pourtant les blocages. S’autolégitimant autour de notions telles que l’ »Occident » et la « démocratie », la « diplomatie de connivence » – telle que Bertrand Badie la qualifie – conduit à des conflits (Afghanistan, Irak) qui ensuite lui échappent. En savoir plus.

Gaïdz Minassian, Le Monde 27/04/2011 : Bertrand Badie signe ici en théoricien des relations internationales son ouvrage le plus abouti sur l’évolution du système mondial depuis la fin de la guerre froide, sans perdre de vue le fil rouge qui le gouverne : l’existence d’un club oligarchique.

Bertrand Badie est professeur des universités à Sciences Po et chercheur associé au CERI. Il y dirige le parcours doctoral en Relations internationales. Il est auteur de nombreux ouvrages phares sur les relations internationales.

Alain Dieckhoff publie « Le conflit israélo-arabe »

Cet ouvrage examine si des dynamiques vertueuses peuvent à présent se mettre en route pour conduire à une paix véritable. Ou bien si, au contraire, de nouveaux facteurs négatifs vont entretenir  les antagonismes réciproques. Ce sont les deux interrogations fondamentales auxquelles cet ouvrage répond en privilégiant résolument une démarche dépassionnée et une compréhension globale.

Voir la présentation par l’éditeur

Alain Dieckhoff, spécialiste reconnu d’Israël et du conflit israélo-arabe, est directeur de recherche CNRS au CERI. Il est diplômé de Paris-X Nanterre et de Sciences Po . Il est membre du conseil scientifique des revues  Politique et sociétés,  Maghreb-Machrek, Questions internationales et membre du comité de rédaction de Critique internationale. Son champ de recherche principal porte sur la politique, la société contemporaine et les transformations de l’Etat en Israël. Il travaille également sur les mutations du nationalisme contemporain. Voir ses publications.

Stéphane Lacroix publishes « Awakening Islam:The Politics of Religious Dissent in Contemporary Saudi Arabia »


Awakening Islam: 
The Politics of Religious Dissent in Contemporary Saudi Arabia
Stéphane Lacroix
Harvard University Press, April
2011

Amidst the roil of war and instability across the Middle East, the West is still searching for ways to understand the Islamic world. Stéphane Lacroix has now given us a penetrating look at the political dynamics of Saudi Arabia, one of the most opaque of Muslim countries and the place that gave birth to Osama bin Laden.

The result is a history that has never been told before. Lacroix shows how thousands of Islamist militants from Egypt, Syria, and other Middle Eastern countries, starting in the 1950s, escaped persecution and found refuge in Saudi Arabia, where they were integrated into the core of key state institutions and society. The transformative result was the Sahwa, or “Islamic Awakening,” an indigenous social movement that blended political activism with local religious ideas. Awakening Islam offers a pioneering analysis of how the movement became an essential element of Saudi society, and why, in the late 1980s, it turned against the very state that had nurtured it.

More information