Transnational Shia Politics Religious and Political Networks in the Gulf

Transnational Shia Politics
Religious and Political Networks in the Gulf
by Laurence Louër (ed.)
Hurst

A timely book on the origins and present situation of militant Shia networks in the Gulf, Kuwait, Bahrain and Saudi Arabia, which are the offspring of Iraqi movements.

Reviews

‘This remarkably nuanced study of Shiite politics in the Gulf region looks at the increasing visibility of Shiism there beyond the stereotyped narratives of sectarian conflict, minority identity and Iranian policy that are generally invoked to describe the character of Arab Shiism. Louer gives us a fascinating account of the related yet different historical processes that define Shiite politics and identity in Bahrain, Kuwait, Saudi Arabia and Iraq.’ - Faisal Devji, New School University, New York

‘This is an especially coherent and informative book.’Foreign Affairs

‘Louer is supremely qualified to write on the countries where Shiites constitute significant portions of the population … Highly recommended.’ — CHOICE

More information on the Hurst website

Laurence Louër holds degrees in Arabic, philosophy, sociology and political science and a Ph.D. in political science from Sciences Po. She joined CERI in 2003. She serves as a permanent consultant for the Policy Planning Department of the Ministry of Foreign Affairs (CAP) since 2004; she is co-editor-in-chief of Critique internationale since 2006.
Her research focuses on the politics of identity and ethnicity in the Middle East. See her publications.

Publication d’un guide d’accès aux grandes enquêtes statistiques en sciences sociales

La France dans les comparaisons internationales  : Guide d’accès aux grandes enquêtes statistiques en sciences sociales
Presses de Sciences Po, décembre 2011

Ouvrage collectif dirigé par Alain Chenu, Laurent Lesnard

Les avancées récentes des sciences sociales doivent beaucoup aux grands programmes et enquêtes statistiques qui permettent de comparer dans différents pays aussi bien l’impact des choix effectués en matière de politiques publiques que les évolutions des sociétés. Ces données sont maintenant facilement accessibles grâce à des centres d’archivage spécialisés qui les mettent gratuitement à la disposition des étudiants et des chercheurs. Mais jusqu’ici sociologues et politistes français étaient, dans l’ensemble, peu familiers de ces enquêtes et des réseaux d’archives. Cet ouvrage se veut un manuel d’initiation aux enquêtes comparatives et au partage des données internationales. En savoir plus.

Recension dans la presse :
Dans les Echos du 25 janvier 2012, par Julien Damon :  » Ouvrage spécialisé, mais particulièrement précieux, ce livre assure l’initiation, l’accès et la mise en perspective des plus importantes sources statistiques pour l’enquête en sciences sociales. Celles-ci permettent de s’étonner, de se situer et de se voir évoluer.  » Lire la suite: Comparaison est raison

Alain Chenu, est professeur des universités de sociologie à Sciences Po où il dirige l’Observatoire sociologique du changement (OSC). Il a été secrétaire général du Comité de concertation pour les données en sciences humaines et sociales (CCDSHS) et directeur du Centre de données sociopolitiques (CDSP). Voir ses dernières publications.

Laurent Lesnard
est chercheur CNRS en sociologie à l’Observatoire sociologique du changement (OSC), directeur du Centre de données socio-politiques (CDSP) et directeur scientifique de l’équipement d’excellence Données, infrastructures et méthodes d’enquêtes en sciences humaines et sociales (EquipEx DIME-SHS, porté par Sciences Po). Voir ses dernières publications.

État moderne, État efficace : évaluer les dépenses publiques pour sauvegarder le modèle français

État moderne, État efficace : évaluer les dépenses publiques pour sauvegarder le modèle français
Étienne Wasmer et Marc Ferracci
Odile Jacob, octobre 2011

Qu’est-ce qu’un État moderne ? Un État capable de rendre des comptes au citoyen-contribuable. Comment mesurer son efficacité ? En évaluant rigoureusement ses dépenses selon les objectifs poursuivis.
En France, on en est loin. Dans un contexte de crise aiguë pour les finances publiques, les intérêts corporatistes et les arguments idéologiques l’emportent encore à l’heure des choix. Pourtant, des travaux sérieux existent désormais sur des sujets aussi sensibles que le RSA, les 35 heures, la taxation des hauts revenus ou les zones d’éducation prioritaires. Faisant l’état des lieux critique de ces dispositifs, Marc Ferracci et Étienne Wasmer expliquent quels sont les critères auxquels doit répondre une évaluation digne de ce nom. Et, s’appuyant sur des exemples à l’étranger, ils font des propositions pour favoriser cette culture de l’évaluation. Une réflexion originale et abondamment illustrée sur la dépense publique. Avec un enjeu fort à la clé : celui de simplifier des procédures trop souvent opaques, pour que les citoyens puissent mieux se les approprier.

Marc Ferracci est économiste, maître de conférences à l’université Paris-Est-Marne-la-Vallée et chercheur au CREST (Centre de recherche en économie et statistique). Il a réalisé de nombreux travaux d’évaluation portant sur les politiques d’emploi et de formation professionnelle. Étienne Wasmer est économiste, professeur des universités à Sciences Po, directeur du LIEPP (Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques). Il a reçu le Prix du meilleur jeune économiste 2006, décerné par Le Monde et le Cercle des économistes. Il est l’auteur de Principes de microéconomie qui a reçu le prix 2010 de l’AFSE (Association française de science économique). Voir l’ensemble de ses publications.

Dans les médias

  • Sur le blog Emploi et Entreprise du Monde, 3 janvier 2012. Etat moderne et efficace en attente de comptes à rendre : « A partir de nombreux exemples, qui font tout le sel de l’ouvrage en le plongeant dans l’actualité – « L’offre de travail est-elle sensible aux incitations financières ? », « Les hauts revenus réagissent-ils à une augmentation de taux d’imposition ? » ou « La taille des classes a-t-elle un effet sur la performance scolaire ? » (non, d’ailleurs, selon l’étude d’Angrist et Lavy, 1999) -, les auteurs expliquent quelles méthodes adopter pour obtenir une évaluation efficace sur des sujets aussi variés que le RSA, les 35 heures, la taxation des hauts revenus, l’effet causal de la baisse du chômage sur la diminution de la criminalité ou les zones d’éducation prioritaires… » Lire la suite.
  • « Il serait bien de sucrer les politiques inefficaces », Interview par Guillaume Guichard sur Le Figaro Economie.fr le 22 décembre 2011 – Voir l’interview
  • Sur France Inter le 19 novembre : On arrête pas l’éco, Alexandra Bensaïd a reçu Etienne Wasmer – Ecouter l’interview
  • Dans Les Echos du 1er décembre : Etat moderne, Etat efficace – Plaidoyer pour l’évaluation par Jean-Marc Vittori
    « En ces temps de rigueur, une vraie évaluation des dépenses publiques s’impose. Deux économistes nous donnent le mode d’emploi. Limpide… » Lire la suite